Aucune image   Star Trek Online Deluxe Edition
Version boîte
Téléchargement

Fiche détaillée

Présentation





Un peu d'histoire...



Le mot "Ambre" flamboie à travers tout le territoire et la ville de Torchlight s'embrase d'une nouvelle vie.

L'Ambre est l'essence de la magie et la pierre angulaire de l'alchimie; il tente les impatients avec ses promesses de puissance et de richesse. Les mineurs ont creusé profondément sous la surface des rues mal famées de Torchlight, découvrant des veines du précieux minerai plus riches que celles dont on se souvient encore. Mais ils n'ont pas été les premiers à convoiter ces mines.

Les mineurs ont créer une brèche dans un lointain passé enterré, un dangereux labyrinthe de cavernes et de civilisations en ruine, rempli de créatures malfaisantes et des os de ceux qui y sont descendus auparavant. Le Mal remonte des profondeurs en bouillonnant et menace de submerger cette ville comme tant d'autres. Le coeur d'un scélérat s'est diffusé dans l'Ambre et son âme ténébreuse s'est infiltrée dans les veines.

Pour survivre, les habitants doivent interrompre ce cycle de destruction; ils ont besoin d'un champion qui peut éradiquer le mal à la racine. Éliminer la source de la corruption pourrait purifier l'Ambre mais c'est un long et périlleux voyage. Le champion devra batailler dans les roches et le feu, à travers des cités oubliées et d'anciens tombeaux, jusqu'au palais de l'engeance à l'origine de tous ces maux.

Bienvenue à Torchlight



Vous qui êtes un fan de Diablo, mais n'avez pas la patience d'attendre encore la sortie du nouveau volet, Diablo III, voici un jeu qui risque fort de vous intéresser. Développé par Runic Games, ce jeu "solo" de hack' & slash' devrait être décliné par la suite en Torchlight MMO (si toutefois le nom est conservé). Sorti depuis le 27 Octobre 2009, il est disponible sur PC en téléchargement depuis le site officiel ou par d'autres fournisseurs (une version boite pourrait voir prochainement le jour).

Placé au coeur de l'intrigue du jeu, Torchlight est le nom du village dans lequel vous débutez votre aventure. Il sert de point central tout au long de votre périple. Les quelques PNJs présents vous donneront les diverses quêtes à accomplir pour progresser dans le scénario. Divers marchands seront disponibles pour vous permettre de dépenser votre or en équipements, objets (des potions de soin et de mana principalement) ou sorts si ce que lâchent les ennemis ne vous convient pas. Il y a aussi des personnages spécifiques qui vous donneront des possibilités d'enchanter vos armes et armures, de sertir des gemmes, de parier, de transmuter...

Quelles Classes ...


Pour arpenter les différents niveaux, seules trois classes de personnages sont disponibles. Cela peut sembler peu mais elles sont suffisamment différenciées pour convenir à tous les types de joueurs. Nous nous contenterons ici d'avoir une première approche sur les classes mais vous pourrez en apprendre plus avec notre guide des classes.

On trouve tout d'abord une classe dédiée au corps à corps : le Destructeur (Destroyer). Viennent ensuite les classes plutôt orientées vers les dégâts à distance avec la Conquérante (Vainquisher), spécialisée dans l'utilisation des diverses armes de jet (arcs, arbalètes, pistolets, fusils), et l'Alchimiste (Alchemist) plus proche des arcanes magiques.


Alchimiste, Destructeur et Conquérante


Petite subtilité du jeu, il n'existe pas d'équipement spécifique à l'une des classes. Toutes les armes et armures que vous trouverez ou achèterez peuvent être utilisées par tous à la seule condition de répondre aux éventuelles exigences basées le plus souvent sur une valeur minimale d'une des quatre caractéristiques (Force, Dextérité, Magie, Défense). Cela permet ainsi de parer à toutes éventualités : si vous n'avez plus de mana pour lancer des sorts et que vous êtes submergés par l'ennemi, l'utilisation d'une épée se révèlera bien plus efficace que votre bâton.

Hormis le choix d'un nom, il n'y a malheureusement aucune option de personnalisation disponible mais les équipements se chargeront de vous doter d'un style.

A l'instar de beaucoup d'autres jeux, chaque monstre tué vous rapportent de l'expérience. Pour chaque gain de niveau, vous disposez d'un capital de cinq points pour améliorer vos caractéristiques et d'un point, soit pour apprendre une nouvelle compétence, soit améliorer une déjà connue. Ces dernières sont réparties dans trois arbres permettant d'orienter le style de combat vers un genre bien précis. En complément, vous avez la possibilité d'apprendre de nouveaux sorts grâce à des parchemins laissés par vos ennemis ou achetés auprès d'un marchand.

Vous croiserez parfois sur votre route des monstres bien plus puissants : les Champions. En plus du surplus d'expériences et des objets plus intéressants qu'ils laissent derrière eux, ils vous rapporte de la renommée. Pour chaque niveau gagné, un point de compétence supplémentaire vous est octroyé.

Familier


L'une des originalités de Torchlight est de permettre au joueur d'être accompagné par un familier tout au long de ses pérégrinations. Le choix est restreint et seules des considérations esthétiques sont à prendre en compte : un chien ou un chat, ressemblant plus respectivement à un loup et à un lynx. Tout comme votre avatar, il gagnera de l'expérience et des niveaux. Cependant, vous n'avez aucun contrôle sur son évolution qui est gérée automatiquement.



Il vous reste néanmoins la possibilité de l'équiper, d'une manière assez sommaire, avec un collier et deux anneaux. Ces derniers ne sont pas des objets spécifiques pour les familiers mais les mêmes que ceux que votre personnage peut utiliser. En outre, deux sorts peuvent être appris par votre compagnon grâce aux mêmes parchemins trouvés sur les ennemis. Il est possible d'en changer à souhait pour adapter votre stratégie et ainsi créer une symbiose entre personnage et familier.

Vous avez également la possibilité de le transformer temporairement en diverses créatures en le nourrissant avec des poissons que vous aurez pêchés. Il adoptera le même comportement, c'est à dire qu'il possèdera ses compétences, ses forces et ses faiblesses.

Enfin, d'un simple clic sur une icône, il peut se rendre chez un marchand vendre l'ensemble des objets contenus dans son propre inventaire tandis que vous continuez à arpentez le donjon dans lequel vous êtes.

Pour en savoir plus, un petit tour sur notre guide du familier s'impose !

Gameplay



Aperçu de l'interface et des fenêtres d'inventaire du héros et du familier


Torchlight est un "hack&slash". A l'instar des nombreux jeux du genre, il est entièrement jouable à la souris. Le déplacement du personnage, les attaques et le ramassage des objets au sol se font avec le clic gauche. Celui de droite permet de lancer un sort avec la possibilité de switcher rapidement avec un autre grâce à la touche tabulation. Cela paraît si simple que l'on s'étonne de ne pas l'avoir vu arriver plutôt dans ce genre de jeu. Dans la même style mais déjà vu, il est possible de prédéfinir deux sets d'armes et d'en changer d'une simple pression sur la touche Z ce qui permet de s'adapter aux ennemis.

En plus d'être réussi esthétiquement, l'interface se révèle très simple et pratique à utiliser. D'un rapide coup d'œil, vous pouvez évaluer le nombre de point de vie et de mana qu'il reste. Vous disposez en outre d'une barre de raccourci pour placer une dizaine de sorts et d'objets accessibles grâce aux touches numériques. Dans la coin supérieur gauche se trouve la fenêtre d'information de voter familier : santé et mana ainsi que trois boutons pour définir son attitude (agressive, défensive ou passive). Enfin, la carte affichée an haut à droite peut aussi l'être par transparence au centre de l'écran sans pour autant gêner le joueur.



Techniquement, le jeu n'a rien d'impressionnant. Pourtant il possède un certain charme notamment dû au style graphique employé. Point de photo-réalisme mais une esthétique simple dans une tonalité légèrement ''cartoonesque''. Avec cette technique, les développeurs ont pris le choix de l'accessibilité car une modeste configuration permet de faire tourner le jeu sans aucun problème. Un mode d'affichage spécialement dédié au netbook est même présent.
Toujours dans l'optique de s'adresser à toutes les franges de joueurs, différents modes de difficultés ont été implémentés. Les joueurs occasionnels ou moins habitués avec ce genre de jeu opteront plutôt pour le mode facile (easy). La progression dans l'aventure et la montée en niveau y sont très rapides (environ 2h pour atteindre le niveau 15). Ces avantages lui confèrent la possibilité d'être utilisé par les joueurs plus aguerris qui découvriront rapidement les différentes classes disponibles et ainsi tester différentes possibilités d'évolution au cours du jeu. Ils pourront alors ensuite se lancer en mode normal, hard ou very hard tandis que les maîtres du genre arpenteront les donjons en mode Hardcore dans lequel la mort est synonyme d'un éternel recommencement.

Enfin, le potentiel de rejouabilité du jeu est aussi accentué par la génération aléatoire des donjons (encore un dernier point commun avec Diablo). A chaque nouvelle partie, chaque joueur aura un monde unique différent de celui des autres. Le travail des développeurs sur ce point mérite d'être largement souligné au vue de la maîtrise et du soin apportés. La construction des niveaux se révèle d'une incroyable crédibilité à un point tel qu'on les croirait imaginés par un level designer : un enchaînement cohérent des différents éléments sans longs couloirs qui aboutissent sur un cul-de-sac obligeant à d'incessants aller-retour.

Retour au haut de page

Cet article a été vu 5768 fois

Torchlight est une marque marques déposée de Runic Games, Inc.
aux USA et/ou dans d'autres pays. Toutes les autres marques commerciales et/ou déposées appartiennent
à leurs propriétaires respectifs.
Copyright © 2009 Univers Virtuels pour le contenu du site.
Design : Lord Coxie Template: Cypher, Code: JB